Mettre du carrelage dans son garage : conseils

Mettre du carrelage dans son garage : conseils

Carreler un garage figure parmi les options de revêtement pour des raisons esthétiques et pratiques. Cependant, la pose nécessite plus de précautions. Il importe de disposer des connaissances techniques appropriées avant de se lancer dans de tels travaux. Zoom sur les carrelages extérieurs qui conviennent pour le sol d’un garage.

Carreler son garage, pourquoi faire ?

La plupart des sols de garages sont constitués de béton brut. Pour bien des propriétaires de maisons, ce revêtement évoque l’image d’une surface mal entretenue. En effet, avec les années, les taches d’essence et d’huile, mélangées à une accumulation de poussières, ont tendance à attirer l’œil.

Carreler un garage se présente comme une solution permettant d’optimiser le nettoyage et d’obtenir plus de résistance aux taches.

Pour ce faire, le choix d’un carrelage devrait respecter certains critères incontournables :

  • Les carreaux doivent être suffisamment solides pour supporter le poids d’un véhicule, de 8 à 9 mm d’épaisseur minimum. Même un petit caillou qui serait resté coincé dans les sillons d’un pneu de voiture peut s’avérer néfaste et faire fendre un carreau ! Une voiture pèse entre 1.000 à 1.500 kg.
  • Le carrelage doit résister à la chaleur des pneus.
  • Le matériau doit disposer de propriétés antidérapantes.
  • Les carreaux doivent également être résistants à l’humidité.
  • Le grès pleine masse répond aux caractéristiques essentielles d’un carrelage de garage.

Si vous vous demandiez quelle couleur de carrelage pour son garage, il est préférable de choisir une couleur neutre qui facilitera le camouflage d’éventuelles taches.

Ce type de revêtement, une mission complexe pour un garage

Il n’est pas évident de carreler le sol d’un garage, car le sol se doit d’être plat, propre, sec et solide. Il est crucial de combler les fissures et d’obtenir une surface plate à niveau avant de carreler.

Après avoir procédé au calepinage (calcul du nombre de carreaux dont vous aurez besoin), il est recommandé de tracer des repères au sol, qui indiqueront l’emplacement des carreaux à installer.

Ayez recours à un mortier-colle résistant à l’humidité. Pour 1 mètre carré de carrelage, il faut calculer environ 3-6 kilogrammes de mortier-colle. Optez pour la méthode de pose classique du bain de mortier déposé directement sur la couche de stabilisé.

Procédez à l’étalement de la pâte homogène et souple, en encollant de petites surface en utilisant une truelle. Encollez aussi l’endos des carreaux. Laissez une zone de 2 centimètres sur chaque côté. Le double encollage optimise la qualité et solidité de la pose, mais cela n’est pas évident à faire.

Les carreaux sont patiemment positionnés un à la fois, en commençant par les éléments entiers. Terminez le travail avec la mise ne place des carreaux de rive. Assurez l’étanchéité en réalisant les joints.

Une astuce pour protéger son carrelage de l’huile et trace de pneus, consiste à ne pas opter pour un produit d’aspect uniforme. Les carrelage de petit format de porphyre pleine masse confèrent un look nuancé. Les taches et la saleté y paraîtront moins visibles. Ne pas dépassez un format de 45×45 cm.

Si vous envisagez de poser du carrelage dans votre garage, utilisez l’annuaire de notre site pour entrer en contact avec le carreleur professionnel le plus proche de chez vous.

Pour en savoir plus

Articles en relation