Tout savoir sur le carrelage en ardoise

Tout savoir sur le carrelage en ardoise

Matière de prédilection pour couvrir les toits, l’ardoise, cette pierre naturelle procurant un design exceptionnel aux habitats, s’invite également à l’intérieur. Son aspect authentique, rustique et irrégulier, se mariant judicieusement avec le métal et le bois, donne un style contemporain, tendant vers le naturel, aux pièces des maisons. Découvrez ici les caractéristiques sur ce carrelage.

Le carrelage en ardoise

Roche métamorphique composée essentiellement de graphite, de chlorite, d’hématite, de mica, de feldspath et de quartz, l’ardoise revêt le sol de façon élégante, avec ses déclinaisons de noir et de gris, dont les tendances peuvent aller au vert et à l’ocre. Le carrelage en ardoise habille aussi les murs avec finesse. La diversité des formats (dimensions) disponibles permet d’avoir les modèles convenant à des utilisations précises.

Les caractéristiques des matériaux de carrelage en ardoise

Le carrelage fait avec cette pierre sédimentaire se distingue par sa grande résistance, sa solidité, son utilisation universelle (à l’extérieur et à l’intérieur), sa bonne conductivité thermique et son imperméabilité.

Ce type de carrelage a une durée de vie pouvant aller jusqu’à plus d’un demi-siècle. Sa stabilité chimique lui confère une robustesse à tout crin. Les aléas du climat (le froid, le vent et la chaleur) n’ont de l’effet sur cette pierre de la famille des schistes. Aussi, son caractère ignifuge préserve les lieux des risques d’incendies ou autres. Cette solidité fait que les éventuelles rayures s’en vont d’elles-mêmes, à moins qu’elles soient profondes. Dans ce cas de figure, un simple traitement avec un produit adapté peut faire l’affaire.

Le carrelage en ardoise retient la chaleur, raison pour laquelle il fait partie des matières ayant une bonne conductivité thermique. Ce caractère favorise le confort de l’intérieur pendant les saisons fraîches et froides.

Un nettoyage et un entretien simple à réaliser

Le renforcement de son imperméabilité, par un traitement oléofuge et hydrofuge, une fois la pose achevée, facilite le nettoyage et l’entretien du sol revêtu par cette pierre naturelle. Cette dernière ne retient pas les salissures qui s’enlèvent simplement à l’aide d’une solution d’eau claire et de détergent. Un passage de la serpillère imbibée de ce mélange et un simple rinçage suffisent pour redorer le sol.

Pour en savoir plus

Articles en relation